Vous êtes ici

Le rôle du proctologue

L'évolution de la proctologie au cours de ces dernières années a été marquée par une meilleure prise en charge de la douleur post-opératoire, des techniques moins contraignantes telles que l'intervention de Longo pour les hémorroïdes, un souci d'épargne sphinctérienne pour le traitement des fistules, la prise en charge des troubles de la statique rectale (prolapsus interne et rectocèle) pour le traitement des constipations terminales (dyschésie), la prise en charge des petites tumeurs rectales soit bénignes soit malignes superficielles (intra-muqueuse et T1 sm1). Toutes ces techniques sont peu choquantes et permettent de soulager des patients même âgés.

Dans le même temps le patient doit bénéficier d'explorations de qualité. Je dispose d'un échographe permettant l'exploration endo-cavitaire pour le bilan des incontinences, des tumeurs ano-rectales et des suppurations complexes. Mais il faut savoir aussi faire appel à des compétences extérieures telles que la défécographie ou l'IRM pelvienne dynamique pour l'étude des troubles de la statique rectale.

De même le proctologue doit savoir faire appel au chirurgien viscéral, notamment pour certains troubles de la statique rectale nécessitant une voie haute (interventions de pexie) ou pour les tumeurs rectales invasives avec le souci de faire reculer les indications de l'amputation abdomino-périnéale (colostomie ou "anus artificiel définitif") grace à des techniques chirurgicales modernes (anastomose colo-rectale basse et résection rectale inter-sphinctérienne) en association avec une irradiation de qualité.

Ainsi le proctologue a un rôle de conseil et de prise en charge globale des maladies ano-rectales au sein d'un réseau de soins pertinent où votre médecin traitant a un rôle essentiel dans le dépistage et le suivi.

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer