Vous êtes ici

GASTROSCOPIE

La gastroscopie est une exploration visuelle, qui sert à mettre en évidence des lésions de l'œsophage, de l'estomac et du duodénum. C'est actuellement l'examen de référence pour explorer l'oesophage, l'estomac et le duodénum. Elle permet de mettre en évidence d'éventuelles lésions et de faire des biopsies.

COMMENT SE PRÉPARER POUR LA GASTROSCOPIE ?

Il faut être à jeun strict (sans boire, ni manger, ni fumer) durant les 6 heures précédant l'examen. Lors de votre arrivée à la Clinique, on vous demandera de vous déshabiller et de passer une casaque à usage unique pour pouvoir pénétrer dans le bloc d'endoscopie. Vous sortirez rapidement après l'examen et vous ne devrez ni boire ni manger pendant une heure, le temps que l'anesthésie locale se résorbe.

COMMENT VA SE DÉROULER LA GASTROSCOPIE ?

L'examen utilise un appareil souple appelé endoscope qui est introduit par la bouche ou par le nez, après une anesthésie locale. Vous êtes couchée sur le côté gauche. L'examen n'est pas douloureux. Vous n'êtes pas gênée pour respirer car l'endoscope ne va pas dans les poumons. Pendant l'examen vous devez respirer le plus doucement possible et éviter d'avaler la salive, en la laissant s'écouler sur une protection afin d'éviter les nausées. De l'air est insufflé pour déplisser les parois et peut provoquer des éructations. Des prélèvements (biopsies) peuvent être réalisés. Ils sont indolores. L'endoscope est désinfecté suivant la réglementation en vigueur, et le petit matériel (pinces à biopsies ...) est à usage unique. Ces procédures font référence pour prévenir d'éventuelles transmissions d'infections.

QUELLES SONT LES COMPLICATIONS POSSIBLES ?

Tout acte médical, exploration, intervention sur le corps humain, même conduit dans des conditions de compétence et de sécurité conformes aux données actuelles de la science et de la réglementation en vigueur, recèle un risque de complication. Les complications de la gastroscopie sont très exceptionnelles. Ce sont en particulier : la perforation, l'hémorragie, les troubles cardio-vasculaires et respiratoires, et l'infection. Elles peuvent nécessiter une hospitalisation. Elles peuvent être favorisées par vos antécédents médico-chirurgicaux ou par la prise de certains traitements. Toutes ces complications apparaissent le plus souvent lors de l'endoscopie, mais peuvent également se révéler quelques jours après l'examen (douleurs abdominales et du thorax, vomissements de sang rouge ou noir, toux, fièvre, frissons, ...). Il est alors très important  de contacter votre médecin traitant ou le gastroentérologue qui a pratiqué l'examen, voire le SAMU en fonction de l'urgence.

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer